VieDeMaman

La première chute, ou comment mon cœur de maman a pris un coup.

21 janvier 2015

Samedi dernier. Un samedi typique, comme nous les passons habituellement. Une légère différence puisque ce samedi nous ne sommes pas sortis nous promener, il faisait bien trop froid. Nous avons donc passé notre journée à jouer, à lire des histoires, à écouter des comptines !

Et puis, d’un coup, une inattention de quelques secondes seulement, et mon cœur de maman a eu mal. Très mal.

Le capitaine était, comme à son habitude, en train de se promener partout, de se redresser sur chacun des meubles assez petits pour le lui permettre. Il jouait, il rigolait, il parlait avec ses propres sons.

D’un coup, je me suis retournée. D’un coup, il a voulu se redresser. Cette fois-ci, en prenant appui sur sa chaise haute. Mais cela ne s’est pas passé comme à chaque fois. Le capitaine a basculé en arrière. Il est tombé. Sur le dos. Cela peut arriver, me direz-vous. Seulement, là, il n’est pas « simplement » tombé. Dans son élan, la chaise haute a, elle aussi, basculé. Je l’a revois penchée, prête à lui tomber dessus. Je me rappelle avoir accouru pour la rattraper. Je n’aurais simplement pu que la relever une fois au sol. Enfin, pas directement au sol, mais sur le capitaine.

fcbdgfdi.-002

En basculant, il l’a entrainé dans sa chute. La chaise haute lui est tombée dessus. En plein sur sa tête. Cette chaise haute que j’ador(ais). Cette chaise haute dont je te parlais ici. Bien lourde. Le capitaine s’est pris la tablette en bois sur le visage. Sur le nez. Sur l’arcade. Sur le côté de son petit crâne. Le choc a été assez violent pour que la tablette se déboite de la chaise.

La seule chose que j’ai pu faire, c’est de retirer la chaise de son petit corps, l’attraper dans mes bras, et le consoler. Lui donner de l’arnica, du doliprane. Et le consoler, encore. Les pleurs étaient très forts. Des pleurs de douleurs. Des pleurs de peur, également. Nous avons appelé PapaPapa qui travaillait. Le médecin également. Le capitaine s’est calmé assez rapidement, après avoir pris son gouter.

Puis son corps a marqué, comme si cet évènement prenait empreinte dans son intérieur. Comme si il fallait que son corps s’en rappelle, pendant quelques temps. Le constat a été rassurant. Il n’a rien de grave, seulement quelques commotions, quelques bleus, une petite bosse. Il n’a rien de cassé, de fissuré, tout vas bien. Il aura mal seulement quelques temps, et seulement quand il se touchera ces parties lésées de son si petit corps.

fcjehigi.

Les jours ont passé, j’ai toujours cette image en tête. Cette image qui me fait peur. Cette chute. Cette chaise haute. Que j’aime un peu moins, depuis. L’inattention fautive que j’ai eue. Etre maman chamboule.

De son côté, le Capitaine se porte très bien. C’est déjà oublié, pour lui. Il croque toujours la vie à pleines dents, il rigole toujours autant (et qu’est-ce-que j’aime son rire !), il sourit, il joue … Dès le lendemain, il a même essayé de se redresser … De nouveau en prenant appui sur sa chaise haute.

De mon côté, je suis beaucoup plus vigilante, je ne le quitte plus des yeux une seule seconde, je reste à ses côtés à chaque moment.

Etre maman te fait avoir de nouvelles émotions. Etre maman te transforme. Tout ce qui touche à ta progéniture te fait mal, très mal. Cet accident est peu grave, finalement. Seulement, il a marqué également mon corps, mon cœur, exactement. Je ne pourrais oublier ces images, je ne peux qu’apprendre de mon erreur d’avoir tourné le dos quelques secondes. Je ne pourrais oublier que ces douleurs par le Capitaine endurées sont de ma faute. Je ne pourrais oublier ce samedi. Je ne pourrais ne plus m’en vouloir de cette faute.

You Might Also Like

12 Comments

  • Reply Johanna 21 janvier 2015 at 18 h 49 min

    … comme je te comprends! J’ai laissé tombé ma fille du canapé pendant les vacances…
    Quelle angoisse… il parait que quand ils pleurent tout de suite et très fort, le pire est évité!

    • Reply Elodie 21 janvier 2015 at 23 h 31 min

      Quelle angoisse, comme tu dis. On se sent tellement frustrée, tellement énervée contre soi-même, tellement honteuse même ! J’ai honte de ce qui s’est passée. Je m’en veux. Alors qu’au fond, c’est comme ça qu’ils grandissent, simplement … Je ne savais pas pour les pleurs, mais c’est bon à savoir. Je note !
      Merci. Belle soirée à toi Johanna !

  • Reply Sk3llingt0n 21 janvier 2015 at 20 h 03 min

    Première chute dans mon lit, jetais tellement crever qu’avant de la mettre au milieu du lit je me suis endormis avec elle sur le bord (elle tetee) et un gros boum nous a réveiller, des pleurs intenses et violent, mon chéri qui dit « non c’est pas vrai mon coeur » dune voix, dune intonation que je ne lui connaissais pas qui ma glacé de peur, que je n’oublierais jamais, j’ai pris ma fille, il a appelé les urgences, si elle a pleurer reste éveillé ne vomis pas juste une surveillance de 48h….et moi je ne pouvais plus tenir ma fille, j’ai eu mal, très mal, très peur, paereil que toi c’était de ma faute (et sur ce coup chéri ne ma pas aider, il ma même enfoncé :/) alors jusqua le mi après midi je ne touchais plus ma fille, peur de la laisser tomber ou de lui faire mal. Aujourd’hui c’est passé même si je culpabilise encore alors que ça fais 6 mois, je m’en veux toujours mais elle va bien et ça réparé loin petit coeur malgré la culpabilité :/

    • Reply Elodie 21 janvier 2015 at 23 h 41 min

      J’imagine ton angoisse … Ca me faisait assez peur, le cododo … Du coup, nous ne l’avons pas fait. Même si ça créé des liens évidents ! C’est important aussi que le papa soit présent pour rassurer, pour réconforter … Tout ça est derrière vous également. On ne peut pas être des mères parfaites, on essaye simplement de s’en rapprocher au maximum. Et on y travaille !

  • Reply Mme Statler 21 janvier 2015 at 20 h 41 min

    Nous étions encore à Paris. Un soir en rentrant de l’école : Bibou dans mes bras crevé qui pleure, sacs de Monop partout sous mes pieds, Poupette qui râle aussi, la poussette à plier pour pouvoir rentrer dans le mini ascenseur… Un mouvement de trop et BIM, Bibou s’est mangé le poteau.
    Je me suis senti super mal. Des bisous, des câlins
    Quelques heures plus tard, Gégé jouait avec les pioux. Re Bim, il arrive affolé « oh j’ai pas fait exprès, mais Bibou a un bleu là »
    Oui tu as bien compris, je n’ai rien dit du premier coup.

    • Reply Elodie 21 janvier 2015 at 23 h 42 min

      Quelle difficile journée j’imagine ! La fatigue l’emporte parfois … Eux ne s’en souvienne pas si rapidement. C’est pour nous que c’est difficile, de s’en remettre !

  • Reply Chat-mille 21 janvier 2015 at 23 h 06 min

    Ma petite a un bleu sur chaque joue en ce moment. Il y a quelques jours, elle a pris mon portable sur le canapé auquel elle était accrochée et a voulu partir avec, sur ses deux pieds, à 8 mois, normal. Boum, évidemment. La marque du portable sur la joue droite. Et ce matin, le pied qui glisse alors qu’elle est accrochée à la caisse à jouets, paf la marque de la caisse sur la joue gauche. Heureusement j’étais derrière pour la rattraper avant qu’elle ne se fasse plus mal. Vive la culpabilité quand tu sors ta fille avec des bleus partout… Déjà parce qu’on dirait qu’on la bat, et puis même sans ça, on se dit toujours qu’on aurait pu éviter la chute en surveillant mieux, qu’on est vraiment en dessous de tout :/

    Bref, je comprends ce que tu peux ressentir. Heureusement, dans quelques années, ce sera juste une histoire épique de sa période bébé ;)

    • Reply Elodie 21 janvier 2015 at 23 h 45 min

      Ah oui a 8 mois dis donc, elle marchera pas très tard ! C’est l’apprentissage à ce que l’on dit … Dur dur pour notre coeur de maman !!!! Oui j’ai très peur des personnes pouvant nous juger. On entend tellement de jugements … Je ne savais pas si je devais consulter un médecin. J’avais peur qu’on me catalogue. Qu’on dise qu’il était battu. Et puis on ne peut pas être parfait. On essaye de s’y approcher … Je pense que prendre conscience de tout ça est déjà quelque chose de très important pour essayer d’être la meilleure maman qu’il soit!

  • Reply Elodie 23 janvier 2015 at 9 h 44 min

    J’imagine comme cela à du t’effrayer !!!! dur dur pour ton cœur de Mum!!
    Mais le plus important c’est qu’il n’ai rien de grave

    • Reply Elodie 23 janvier 2015 at 22 h 44 min

      Oui j’ai eu très très peur … Le plus important, comme tu dis, c’est qu’il n’ait rien ! Il a « démarqué » super rapidement, on voit encore un peu de jaune mais trois fois rien, et encore sa bosse …

  • Reply Alexane 31 janvier 2015 at 22 h 33 min

    oh la la , des chutes il en connaîtra d’autre… Tu ne pas être h-24 a ces cotés xD
    Mais je comprends parfaitement ton angoisse car on l’accouche avec le bébé xD On est aussi liée avec l’angoisse, que notre enfant ^^

    • Reply Elodie 31 janvier 2015 at 22 h 54 min

      Mais quelle peur j’ai eu ce jour là … !!!

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :