VieDeMaman

Bordelaise.

19 juillet 2015

Il y a maintenant 3 ans, 3 ans et 20 jours, pour être précise, nous quittions notre Bretagne. Cette région dans laquelle nous avions toujours vécu, tous les deux. Nous quittions famille, repères, amis, ennemis, pour vivre notre vie. Pour tracer notre chemin, pour écrire notre histoire, pour nous retrouver, et nous trouver, même, finalement.

Quitter la Bretagne. Quitter cette région où nous avions tout. Tout, et trop à la fois. Pas assez, aussi.

Le choix de partir était fait depuis longtemps pour moi. Je ne pouvais me résigner à rester là-bas. Je voulais vivre ma vie. La décision prise était claire. Et le motif évoqué des plus compréhensibles : continuer mes études impliquait qu’il fallait que j’aille dans une grande ville où la formation était plus vaste. Officieusement, les motifs étaient bien différents. Je voulais surtout changer de vie, quitter ces personnes aussi mauvaises soient-elles que j’ai pu connaitre, quitter cet endroit remplit de mauvais souvenirs. Sans jamais l’avouer.

J’ai eu la chance d’être aimée. Par une personne. Cette personne qui, aujourd’hui encore, est à mes côtés. Cette même personne qui sera toujours à mes côtés (j’y crois !). Etre aimée au point d’être suivie. Sans se poser de questions, mon conjoint (et futur mari ! Mwahahaaa, je le taquine là-dessus, le mariage n’est pas encore au programme ;)), a tout quitté et a tout laissé derrière lui, pour vivre notre vie. Pour prendre un nouveau départ. Pour m’accompagner. Pour m’aimer, encore plus. Et, finalement, pour m’offrir Notre vie.

Et en 3 ans, nous avons construit notre cocoon. Notre famille, tout simplement. 3 années à Bordeaux. Si peu mais tellement à la fois ! En 3 ans à Bordeaux, nous avons vécu beaucoup plus de choses qu’en 6 ans de vie amoureuse en Bretagne ! Un pacs, un bébé d’amour, un appartement.

Et des projets pleins la tête. De l’amour, beaucoup d’amour. De la confiance. De l’énergie positive. Un renouveau. Une personnalité changée, comblée, apaisée, positive, aimée, aimante, et heureuse. Heureuse de ma nouvelle vie, heureuse de ma nouvelle famille.

Je mesure aujourd’hui à quel point cette vie bordelaise m’a changé. Je ne suis plus la même personne, et j’en suis bien heureuse. J’ai trouvé ici tout ce qu’il me manquait là-bas. Je me suis trouvée.

Et puis, être maman à Bordeaux, c’est agréable. C’est une « grande » ville, mais qui reste à taille humaine. C’est petit, en terme de superficie. Et ça, c’est génial ! Je prends du plaisir à me balader avec mon fils dans Bordeaux … en vélo (oui, c’est assez nouveau pour moi, ça ;-)) ! C’est convivial, et très familial. On y trouve tout ce que l’on peut espérer pour notre enfant. C’est chaleureux, le climat est meilleur qu’en Bretagne, aussi (un peu trop chaud peut être même en ce mois de juillet !;)). L’océan n’est pas très loin, non plus.

Finalement, je me sens aujourd’hui heureuse en me disant que je suis bordelaise (d’adoption, bien sur ! Ne me tombez pas dessus, les vrais bordelais ;-)). Je me sens heureuse d’avoir trouvé mes repères, enfin.

Et puis, nos têtes débordant de projets, nous ne savons pas ce que l’avenir nous réserve ! Mais, une chose est sure, nous sommes prêt à partir, de nouveau. A découvrir une nouvelle ville, à vivre de nouveaux challenges, à déménager. Sans pour autant revenir en Bretagne ! (Sauf, peut être, pour notre retraite ;-)).

miroirok

Crédit photo : http://www.francelive.fr/

Et toi, tu as déjà tout quitté pour une nouvelle vie ? 

 

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply lebazardelaura 19 juillet 2015 at 16 h 05 min

    On a fait la même chose il y a presque deux ans maintenant. Nous avons quitté notre Normandie natale pour nous installer en Ardèche ! Dépaysement assuré ! Et tout comme toi : un PACS, un bébé et il ne manque plus que la maison.
    Bises
    laura

  • Reply Véro 19 juillet 2015 at 21 h 26 min

    Oui j’ai tout quitté il y a presque 10 ans. J’ai quitté ma Provence natale, direction le froid de Montréal (on est à peu près à la même hauteur mais avec une grosse différence de climat).
    Comme toi, je ne reviendrai pas en arrière, sauf peut-être pour la retraite, si tant est que ce conceot existe encore d’ici-là. En attendant je profite de la presque retraite de ma maman pour qu’elle vienne nous voir. C’est une des rares personnes laissées derrière moi qui me manque vraiment ;)

  • Reply Arc-en-ciel 6 août 2015 at 21 h 40 min

    Oh que oui, j’ai quitté pas seulement ma ville natale en Russie pour partir faire mes études dans une autre ville plus grande, mais aussi j’ai réalisé mon rêve de vivre à Saint Petersbourg . J’y ai vécu un an apres mon diplôme. Après, le destin m’a emmené dans le sud-ouest de la France où j’ai fondé une petite famille et où je suis heureuse. J’aime Bordeaux et j’essaie d’y aller au moins une fois par an)))

  • Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :