Côté parents

Et réfléchir à cette nouvelle organisation de notre vie familiale

18 août 2015

Il y a des jours, je préférerait laisser certaines de mes pensées de côté, et respirer simplement le bonheur de notre cocoon familial. M’apaiser auprès de mes deux hommes, retrouver sérénité, et oublier, un certain temps, le reste, ce qui entoure notre si jolie vie. J’aimerais rentrer du travail le soir, mettre mon cerveau-travail sur pause, et me détendre, auprès d’eux. M’allonger avec mon amoureux dans la chambre de notre fils, et le voir jouer, s’éclater, sourire, rires aux éclats, nous faire de ces câlins qui sont indescriptibles de part leur intensité, l’amour qu’ils transportent autour d’eux.

Mais, j’y pense. Et j’ai peur.

A partir du 1er septembre, je commence un nouveau travail. Un travail que j’attendais depuis si longtemps, mais au prix de certaines concessions … Un travail exactement là où je le souhaitais, enfin, c’est relatif. Dans l’organisme pour lequel je souhaite réellement travailler. Mais pas exactement là où je le souhaites … Un travail qui répond à mes exigences professionnelles, qui sera un atout dans mon parcours, et qui m’aidera par la suite à continuer dans ce secteur.

Je devrais être joie.

Mais je ne sais même pas si je le suis. Lorsque l’on m’a appelé pour me dire que j’avais le poste, j’ai a peine réagit. Je n’ai pas sauté au plafond. Nous étions à la piscine, je me suis simplement approché de mon chéri, et je lui ai dit que j’étais prise. Rien de plus, pas de cris de joie, pas d’excitation. Et pourtant, c’est ce travail que j’attendais depuis longtemps. Mais pas dans ces conditions particulières. Je vais travailler dans l’organisme que je souhaites, réellement. Mais à 120 kilomètres de chez nous. J’ai pris la décision, ou plutôt Nous avons pris la décision, d’étendre mon secteur de recherche. De postuler plus loin. Et ça a marché.

Alors mon esprit se torture un petit peu. Et j’ai peur. De la fatigue. De ne pas résister. De louper tant de choses. Avec lui, avec eux. J’espère simplement qu’il réussira à garder son insouciance et qu’il ne m’en voudra pas de ce temps passé loin de lui, loin d’eux …

11901689_10153232567803558_1629428722_o

Et vivre insouciant … <3

J’ai décidé pour cela de faire le trajet tous les jours, en train. Je pense que le train me permettra de me reposer, ou, tout du moins, d’être moins fatiguée. J’ai également décidé de partir tôt le matin, afin de pouvoir rentrer « pas trop tard » le soir. Mais je sais d’avance que certains soirs, je rentrerais tard. Ou même peut être que je ne rentrerais pas du tout, je ne sais pas …

Mais j’ai hâte, aussi ! Mon avenir professionnel se précise, et j’avance. C’est exactement ce qu’il nous manque aujourd’hui afin que tout soit parfait. Et je me dis que ces concessions me permettront peut être d’arriver là où je le souhaites, d’être épanouie professionnellement et personnellement. J’essaye de me convaincre que je vais réussir. Je me dis que la fatigue cumulée en vaut réellement le coup.

Et puis forcément, dans quelques jours, notre quotidien va changer. Il va falloir retourner chez la nounou pour notre petit Capitaine. Nous en avons trouvé une nouvelle, la première ne nous satisfaisant pas. J’espère que nous ne nous tromperons pas. Qu’il sera joyeux, épanouie. Qu’elle soit bienveillante, comme on dit. Mais également qu’il soit heureux de me et de nous retrouver le soir !

Alors voilà, notre quotidien va changer. Mais c’est tellement important pour moi, et donc pour Nous

Et toi, tu as déjà du partir loin de chez toi pour une quelconque raison ? Comment as-tu pu gérer la distance avec ta famille ? Je prends tous les conseils … ! 

You Might Also Like

8 Comments

  • Reply Weena 18 août 2015 at 17 h 08 min

    Félicitations pour le job … et zut pour la distance !!!
    Je comprends ton dilemme, je suis presque dans le même cas : j’ai du mal trouver du boulot dans ma branche.
    Pour l’instant, je préfère chercher (et parfois trouver) dans d’autres branches pour rester près de chez moi, mais il m’arrive de postuler parfois pour le job idéal un peu loin avec la crainte finalement d’être retenue … ‘-_-

    J’espère que tout va bien se passer pour vous … et que l’organisme pour lequel tu va travailler va pouvoir te proposer rapidement d’autres opportunité plus proche de chez vous et de ton p’tit Capitaine. <3

    • Reply Elodie 5 septembre 2015 at 17 h 30 min

      Merci Weena ! Et juste pour la distance comme tu dis, mais c’est ma chance de faire enfin ce que je veux … Et cette première semaine me le confirme (le premier jour non, mais les autres oui !).
      Dans quelle branche es-tu toi ? C’est vraiment dur ! Ce sont des concessions dans tous les cas ! Toi des concessions qui font que tu n’es pas dans ta branche, moi loin de chez moi … C’est exactement ça. La peur d’être retenue. Mais là je commence à postuler très loin, et si ça marche, on part !!! Mon chéri est juste extraordinaire sur ce point, et ça me rassure … Ca me fait un bien fou de connaitre son soutien !!

      Merci merci merci <3 ton commentaire me fait au coeur !! On verra ce que ça donnera par la suite, mais il faudrait que je passe des concours pour pouvoir prétendre à un poste "définitif" chez eux ! :)

  • Reply elodie 18 août 2015 at 17 h 31 min

    La vie est faite de choix malheureusement … et on doit forcément faire des concessions !! Tout ne peut pas être à 100% partout… il fait savoir ce qui te correspond le plus mais malheureusement être hypertexte disponible au boulot et hypertexte disponible à la maison c’est pas possible … ou il faut se couper en 4 ou rallonger ses journées. Au pire si ça ne va pas, tu trouveras une solution qui te conviendra le mieux. Et puis il comprendra ton loulou. Papa et maman ne peuvent pas être à 100% disponible tout le temps. Il a besoin lui aussi de s’épanouir loin de vous ;)
    Biz et courage

    • Reply Elodie 5 septembre 2015 at 17 h 35 min

      Tu as tout à fait raison Elodie … Il faut faire des choix, et des concessions, surtout. Pas évident tout le temps, mais c’est un impératif maintenant, je crois … J’ai fait le choix. De rallonger mes journées, de jouer sur ma fatigue, pour ne pas rentrer trop tard. Mais je ne vois pas beaucoup mon fils. Enfin, après, je finis à une heure « basique » comparer aux autres actifs. J’arrive normalement à 18h30. Il me manque donc le matin quoi … Ca peut aller .. Et comme tu dis, il a besoin de s’épanouir sans nous, et c’est important pour son évolution qu’il soit avec d’autres personnes, d’autres enfants !

      Merci en tout cas ! <3

  • Reply Rozenn S 18 août 2015 at 20 h 48 min

    Oui ce n’est pas simple, personnellement je préfère faire passer ma vie privée avant le boulot. Je n’ai jamais été à plus de 30 mn de mon domicile. Maintenant que j’ai 3 loulous et que je cherche du boulot, la distance est un de mes critères. Etre bien dans son travail c’est important aussi, car aller bosser « à reculons », ça n’a rien de bon sachant qu’on y est 7 à 8h par jour en moyenne, j’ai vécu ça et quand j’ai eu l’opportunité de partir, j’ai sauté sur l’occasion. C’est un cruel dilemme, en tout cas, j’espère que tu réussiras à trouver bien vite ton organisation et de bien le vivre, bon courage ;)

    • Reply Elodie 5 septembre 2015 at 17 h 39 min

      C’est difficile de me dire que je fais passer ma vie pro avant ma vie privée, même si là, apparemment, ça semble être le cas. Je sais que j’ai besoin de m’épanouir professionnellement (même si je suis jeune, je ne fais pas ça depuis longtemps !) pour être bien dans ma tête, mais j’ai tellement, tellement besoin de ma famille pour autant ! C’est pour ça aussi que j’ai pris le parti de prendre le train tôt pour profiter en fin de journée avec eux … !

      Je suis bien dans mon travail, là, en ce moment … Même si il m’impose des contraintes réelles et sérieuses ..

      Merci en tout cas <3 <3

  • Reply La Fée Biscotte 19 août 2015 at 7 h 15 min

    Très bel article. C’est difficile des fois on a envie de tellement de chose à la fois, et on a les craintes qui vont avec; je suis un peu comme toi. je sais pas où je mets les pieds professionnellement et en même temps je veux profiter des enfants. Dur dur

    • Reply Elodie 5 septembre 2015 at 17 h 37 min

      Merci La Fée Biscotte <3. C'et dur comme tu dis, de faire des choix et des concessions. Que fais tu professionnellement ?

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :