VieDeMaman

Des maux, des mots.

11 octobre 2015

Nous sommes dimanche. Le deuxième jour de la semaine que je passe avec mon fils. Et demain, on repartira pour une nouvelle semaine, qui passera si vite mais qui sera, à la fois, interminable. Il faudra se lever tôt, très tôt le matin. Il faudra ne pas faire de bruit, et partir, en le regardant, mais sans l’embrasser, pour ne pas le réveiller. Il faudra faire son « train-train » quotidien. Et rentrer tard, le soir. Le récupérer, profiter un petit peu avec lui, mais pas trop. Le faire manger, le laver, une histoire et au dodo.

Aujourd’hui, c’est avec des maux que je me retrouves ici. Je pourrais tout balancer, tout raconter, mais je ne suis pas sure que ce soit nécessaire. Je ressens ma vie comme un chaos, comme un échec, en ce moment. Je vis une vie qui n’est pas mienne, que je ne veux pas qu’elle soit mienne. J’ai fait des erreurs, des mauvais choix, et nous les subissons, en ce moment même.

Au début, je me laissais porter. Le chéri gérait tout. Et moi rien. Rien du tout. Je ne me gérais même pas moi-même, j’ai l’impression.

Puis j’ai voulu gérer. Tout gérer. Et manifestement, je n’y arrive pas. Les journées sont des marathons. Il faut penser à tout, sans rien oublier. Et il y a des erreurs. Les samedi et dimanche, ce sont mes petites journées bonheur, normalement. Celles où je devrais lâcher la pression, et simplement profiter, de lui. Mais non, il faut gérer le quotidien, l’appartement, planifier à l’avance la semaine à venir. Il faut consacrer du temps à ces tâches, et ne pas en profiter, encore.

Et lui, pendant ce temps là, il continue. Il continue de grandir, il continue de vivre, il continue d’évoluer. Et je loupe tout ça. Je passe à côté de mon fils, finalement

IMG_0100

Serait-ce lui, mon « moi » ?

Cette vie n’est pas mienne, cette vie ne me ressemble pas, et je la subie …

Vivement le 31 décembre … 

You Might Also Like

8 Comments

  • Reply anyo 11 octobre 2015 at 10 h 30 min

    Comme il est dur cet article ! J’espère sincèrement que vous allez trouver votre rythme et que tu vas trouver des solutions à tous tes maux !
    On a tous envie de consacrer plus de temps à nos enfants, de ne pas les embêter avec les corvées de la maison mais avec les années je me dis que c’est une chance pour eux de nous voir nous démener et qu’ils sauront être de jeunes adultes autonomes et n’auront pas de désillusions face à l’ampleur de la tâche !

    • Reply Elodie 16 octobre 2015 at 11 h 24 min

      Merci Anyo ! <3 le petit coup de mou est passé, la vie continue son chemin, j'essaye de m'adapter au maximum. Je ressens de la fatigue en cette fin de semaine, mais le temps avance et j'ai hâte de tourner la page sur cette expérience ! Tu as bien raison sur leur avenir, ils apprennent de ce qu'on fait et de la manière dont on vie dès à présent ! Merci encore !

  • Reply Laurence apasdeloustuc 11 octobre 2015 at 20 h 02 min

    Dans un couple on est deux , il est donc bon et appréciable que vous vous aidiez mutuellement. Laisse ton mari gérer des choses, et toi gérés celles qui te plaisent. Ensemble on est plus fort,non?
    Tu vas y arriver , tu as l’air battante !
    Profite de ton fils et de ton homme …le menage peut bien attendre ! Bisous

    • Reply Elodie 16 octobre 2015 at 11 h 25 min

      Tu as bien raison Laurence ! Et pourtant on essaye de se partager les tâches. Mais on se sens tous les deux dépassés. Et le soir, on a qu’une envie, se poser, enfin ! Comme tu dis, ensemble on est plus fort ! Tant pis pour le ménage, on fait ce que l’on peut et le reste viendra plus tard ! Je vais profiter <3 ! et j'espère y arriver comme tu dis ;)

  • Reply Weena 11 octobre 2015 at 20 h 21 min

    Quel article !!
    J’espère que vous allez réussir à trouver votre rythme et que les choses vont s’améliorer … Et que le 31 décembre arrivera vite !

    • Reply Elodie 16 octobre 2015 at 11 h 25 min

      Merci Weena !! J’espère aussi, c’est pesant parfois. Même si en ce moment même ça va. Vite le 31 décembre !!

  • Reply Maëline 12 octobre 2015 at 5 h 27 min

    Tu sais, quand A.est né, j’avais tellement l’obsession d retrouver un job que j’ai passé l’essentiel de mon congé post parfum à ne faire que ça. A 10 semaines il était chez une inconnue pour que j’aille faire un job qui ne me plaisait pas. Dans mon malheur,j’ai eu la chance d’avoir pendant ma période d’essai un entretien pour un autre job plus épanouissant que j’ai accepté, claquant la porte sans regret de ce job qui ne me plaisait pas.

    Mais pour celui qui me plaisait,j’en ai fait des sacrifices. 2 ans à partir à 6h30 pour rentrer à 18h 40, 2 ans à ne pas voir mes enfants, qui ne se voyaient pas non plus, 2 ans n me disant  » oui mais c’est pour eux, pour que l’on soit à l’aise financièrement ».

    Aujourd’hui j’ai toujours ce job pour lequel j’ai sacrifié une partie de ma vie et de celle de mes enfants. Et je suis en burn out. Je profite de mes enfants, enfin pas trop longtemps quand même car ils m insupportent vite. Burn out quoi.

    Voilà. Sans faire n’importe quoi je vais te donner un conseil qui vaut ce qu’il vaut. Pense à ta famille et à toi avant tout . Je t’embrasse et n’hésite pas si tu as besoin de vider ton sac je suis la

    • Reply Elodie 16 octobre 2015 at 11 h 28 min

      J’ai l’impression de me retrouver dans ton parcours, un peu. Je suis dans une phase « il faut absolument que je travaille », et je passe à côté de tout le reste, du plus important !!! Et je me rends compte que c’est pas ça qu’il faut, que l’important c’est la famille, qu’on aura le temps de travailler plus tard … Je ne suis pas prête à tenir autant de temps que toi avec ce rythme affolant. Le burn out me fait peur. J’ai conscience que je vais me diriger vers lui avec ce rythme. Et je ne veux pas … La famille avant tout, comme tu dis. Merci ! <3 <3

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :