Côté parents

Et tu as eu 18 mois.

21 octobre 2015

18 mois. 18 mois, c’est 548 jours passés avec toi. Tout autant de jours que nous formons une famille, grâce à toi.

Tu grandis à nos côtés. Nous grandissons à tes côtés.

A 18 mois, tu es un petit garçon si dynamique. Tu cours, tu te mets même à sauter à pieds joints. Tu tombes sur les fesses, et tu éclates de rire. Un rire si joyeux, un rire si communicatif que nous ne pouvons rester indifférents, en l’entendant. Alors tu mets du baume dans nos cœurs, et nous t’accompagnons, dans ce rire.

A 18 mois, tu as aussi décidé de manger seul. Tu t’appliques à te salir à chaque repas, mais rien ne t’arrêtes. Tes gouts se développent, et tu acceptes même de manger des morceaux. Les repas sont simples avec toi, tu aimes manger et tu prends du plaisir à chaque fois.

A 18 mois, tu participes à la décoration de notre chez-nous. Tu adores faire du coloriage, mais pas forcément sur les feuilles que nous te proposons. Les murs ont des coups de crayons, tout comme le sol et la table basse. Mais tu apprends, et nous essayons de t’accompagner dans ton apprentissage et dans la découverte de ta créativité.

A 18 mois, tu nous imites beaucoup. Tu es un petit garçon adorable qui range ses jouets quand on le lui demande, tu adorerais pouvoir passer l’aspirateur comme nous le faisons, et tu aimes tant prendre les mêmes postures que nous. Tu fais si petit mais si grand à la fois !

A 18 mois, tu t’exprimes et tu te fais comprendre. Entre signes et paroles, tu trouves ton équilibre, et nous t’accompagnons dans de drôles de discussions. Tu aimes « lire tout seul » ton histoire du soir, avant que je ne te la lise. D’ailleurs, c’est un moment que tu adores, et nous adorons le partager avec toi.

A 18 mois, tu as su faire la différence entre les coups que tu donnais, à Papa, à Maman, « pour jouer », et les câlins et bisous que tu avais mis de côté. Nous passons de longues minutes enlacés, tous les deux, tous les trois. Tu prends soin de nous embrasser et nous câliner chaque jour. Et ces moments sont des instants si important pour nous.

Et tu continu de grandir. Et tu continu de nous apporter autant de joie, de bonheur, de simplicité et d’amour dans notre quotidien. Mon grand bébé, mon petit garçon, si seulement je pouvais te dire tout l’amour que je te porte, que nous te portons. Tu es notre raison de vivre, mon amour. Tu es notre plus belle réussite et notre plus grande fierté.

J’ai hâte, mon bébé. J’ai hâte de vivre ces merveilleuses années à tes côtés. J’ai hâte de découvrir la vie avec toi.

J’ai hâte de grandir à tes côtés.

Mais s’il-te-plait, ne grandit pas trop vite, mon petit garçon … ! 

12177097_10153361245348558_350927895_o

You Might Also Like

No Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :