Bébé grandit <3 VieDeMaman

Le syndrome pieds-mains-bouche chez l’enfant

12 octobre 2015

Il y a de ça 3 semaines, le capitaine est tombé malade. En fait, c’était assez bizarre. Il était malade, mais on ne le savait pas vraiment. Son état s’est dégradé, de façon très rapide, mais nous ne comprenions absolument rien de ce qui se passait !

C’était le week-end où nous prenions l’avion pour la première fois. Ca a commencé le samedi matin. Il s’est réveillé tôt, à 6h00, et « de mauvaise humeur ». Enfin, non, pas de mauvaise humeur, mais avec des douleurs. Nous pensions simplement qu’il s’était levé du pied gauche (ça n’existe toujours pas, un détecteur de bébé ?? On en aurait bien besoin parfois !). Il avait deux boutons au niveau du nez, mais des boutons laissant penser que le nez avait coulé. Ca formait des petites croutes, au fil de la journée …

Le matin s’était plutôt bien passé. A midi, il a réussit à manger. Il a même mangé un peu tout l’après-midi. Un petit dodo. Pas suffisant par rapport au réveil matinal, à la sieste sautée le matin. On s’était dit que ça venait du fait qu’on n’était pas chez nous, qu’il y avait du bruit, des copains avec qui jouer. Puis un bébé ralou. Un « joli » bouton sur la main, bien degeu, avec cloque … Mais aucune suspicion particulière… Ma sœur, ancienne préparatrice en pharmacie, nous disait que ça ressemblait à une piqure d’insecte. Ce bouton aura « explosé » dans l’après-midi.

C'était le week-end où il a découvert les barbies et la balançoire chez tata !

C’était le week-end où il a découvert les barbies et la balançoire chez tata !

Une autre sieste en fin d’après-midi, un coucher tôt, qui nous laissait penser qu’on allait pouvoir dormir assez tranquillement cette nuit là ! Mais que neni. Il s’est réveillé à 22 heures, et, à l’heure où nous allions nous coucher, tout à commencer. Des cris, des pleurs, des hurlements. Il n’a pas fermé l’œil. Nous nous sommes retrouvés démunis, nous ne comprenions pas. Il recrachait la tétine, il ne voulait pas manger, ni du solide, ni du liquide. Le doliprane n’a eu aucun effet pour le soulager. Nous avons même essayé le dolodent, pensant aux poussées dentaires …

Les pleurs incessants nous ont conduits à utiliser la voiture pour l’endormir (chose jamais faite depuis sa naissance !). Il s’est endormit au bout d’une seule rue. Mais lorsque nous l’avons repris pour le poser dans son lit, les pleurs ont repris, et des pleurs comme jamais nous en avons eu.

A 4h00 du matin, tour aux urgences. Reçus de la pire des manières qu’il soit, le médecin ne l’ayant pas ausculté. Il m’a demandé à moi où le capitaine avait mal. « Si je suis là, c’est que je ne le sais pas, tu veux que je te dise quoi ?!! ». Il a ausculté son bras (suite à une petite chute la veille) et nous a renvoyé chez nous (enfin, chez ma sœur).

Les pleurs ont repris. Nous n’arrivions pas à le calmer, vraiment. On a essayé le petit-dej’ et les dessins animés à 5h00 du mat … Il a réussit à faire 3-4 micro dodos de 20 à 30 minutes, mais SUR NOUS, pas autrement. Et se réveillait en criant …

L’horreur. J’étais complètement perdue. Et nous l’avons « grondé » le lendemain pour le bazar qu’il avait fait toute la nuit. Sauf que nous ne comprenions pas qu’il souffrait.

Le lendemain, nous avons trouvé des petits boutons un peu partout sur son corps, mais vraiment petits, et rouges. Puis un autre gros bouton au niveau de sa hanche. Un autre gros bouton au niveau de sa bouche … Trois boutons moyens sur son front … Puis, l’hécatombe. Nous avons retrouvé ses doigts de pieds complètement rongés par des sortes de mycoses … C’était vraiment abimé, à vif. Je me suis effondrée, ne comprenant pas ce qui se passait, ce qu’avait mon petit être … Me sentant impuissante face à lui, face à sa douleur.

Sur la route pour l’aéroport, l’enfer continua : sa bouche était remplie de boutons blancs … Ce qui permettait d’expliquer qu’il n’avalait rien, surement !

Le retour fut dur, réellement. Le manque de sommeil pour nous trois, devoir gérer ce petit bout si mal dans l’avion … Nous sommes directement allés aux urgences pédiatriques en arrivant. Mais la salle d’attente était bondée ce dimanche soir … On a pris la décision de rentrer et d’appeler SOS médecin.

Et le diagnostic tomba enfin : un syndrome pieds-mains-bouche. Rien de grave, mais quelque chose de bien douloureux pour nos petites têtes blondes ! Ce syndrome se décrit par des boutons autour des mains, des pieds et de la bouche. De la fièvre, qui disparaissait assez vite (on pense qu’il en a fait dans la nuit, surement), et une perte d’appétit. Il avait la gorge très irritée. Tout collait. Et on est enfin tombé sur un médecin qui a réellement ausculté notre petit bout, qui a pris le temps d’examiner les boutons, les plaies, les oreilles (oui, le médecin des urgences n’a même pas regardé ses oreilles, malgré que le capitaine ait pris l’avion pour la première fois le jour même), la gorge, la température … Enfin tout, quoi !

Le médecin nous a prescrit des médicaments, qu’il nous a conseillé d’aller chercher le lendemain, puisqu’il n’y a rien à donner de particulier, les médicaments servant juste à limiter la douleur. On a continué la soirée et la nuit au doliprane. Le capitaine a réussit à plutôt bien dormir, cette nuit. Il était chez lui, aussi ! Il s’est tout de même réveillé en criant de douleurs vers 1h30, et jusqu’à 4h30.

Les médicaments ont très vite agit. J’ai pu profiter d’une journée à la maison pour m’occuper rien que de lui (et pour me reposer, je l’avoue !), et PapaPapa a profité du lendemain. Soulagés de voir qu’il allait mieux …

Par la suite, nous avons appris où il avait chopé cette saloperie : au relai d’assistantes maternelles, lorsqu’il y est allé avec sa nounou (le RAM ayant fermé deux jours afin de tout désinfecter). Un bébé avait contracté ce syndrome et le lui avait refilé …

J’ai eu peur. Je me suis sentie impuissante. On a fait de mauvais choix, j’ai culpabilisé. Et j’en ai terriblement voulu à ce médecin incompétent qui ne voulait pas s’embêter en pleine nuit dans cette clinique privée … ! Finalement, on a très vite retrouvé notre capitaine ! Ouf ! C’est impressionnant comme ce syndrome se « dégrade » si vite, fait autant de mal, et part aussi vite qu’il n’est arrivé !

A savoir, ce syndrome se transmet par sécrétions (sympa la bave chez nos tout-petits), et peut persister de 1 à 4 semaines dans le pharynx, et peut se retrouver jusqu’à 3 mois dans les selles. Il touche majoritairement les enfants, mais les adultes peuvent tout aussi bien l’attraper …

Et toi, tu as déjà connu ce syndrome avec tes enfants ?

Je t’épargne les photos des boutons ;)

You Might Also Like

12 Comments

  • Reply Eline 12 octobre 2015 at 9 h 18 min

    Aaaah! on a connu! le médecin d’une copine de mon fils avait diagnostiqué une allergie à la lessive… sauf que cette maladie n’est pas contagieuse. Pourtant trois enfants de la classe avaient les mêmes symptômes. Quand mon fils a été atteint, j’ai trouvé le nom de cette maladie bizarre sur le net. J’ai imprimé l’article et l’ai montré à la maîtresse. Et le mystère a été levé! Confirmé par les docs! J’ai été une Wondermaman sur ce coup!

    • Reply Elodie 12 octobre 2015 at 10 h 49 min

      Ouille, oui si il y a plusieurs cas, ça fait pas trop allergie (allergie commune lol). Et alors, ton enfant en as souffert ? Je crois qu’il y a différents degrés, et la douleur est différente selon chacun (mais il est pas du genre douillet, mon capitaine !!). c’est clair que tu as trop géré sur ce coup !! Félicitations Wondermaman !! ;)

  • Reply mamanlouve 12 octobre 2015 at 9 h 56 min

    Ahlala ton post tombe bien ! J’ai rdv à 14h chez le pédiatre pour une suspicion de ce syndrôme..Il a des boutons que sur la bouche j’ai rien vu d’autre mais elle voudrait vérifier…je savais pas que c’était si douloureux pauvre petit chou…J’espère que c’est pas ça du coup! Et ne culpabilise de rien, c’est dur de décrypter une maladie qu’on ne connaît pas. Tout ça est derrière vous et c’est le principal !

    • Reply Elodie 12 octobre 2015 at 10 h 48 min

      Oh pauvre petit loup ! J’espère qu’il n’en souffre pas !! Si c’est tôt, peut être qu’il n’a pas de douleurs encore. Ou peut être qu’il fera un épisode pas trop douloureux ! Je le lui souhaite, vraiment !!! <3
      Et les boutons sous le nez étaient apparus la veille chez nous, le vendredi. Tu vois ça a mis 24 heures à déclencher des douleurs ... Et c'était des boutons tout moches !!
      Oui, tout est derrière nous, OUF!!

  • Reply Isabelle de Guinzan 12 octobre 2015 at 14 h 37 min

    Merci de partager ton expérience car j’avoue que je ne connaissais pas du tout, ni moi ne mes soeurs ni mes neveux/nièces n’en ayant jamais souffert ! Dingue comme le premier médecin a pris tout ça par-dessus la jambe… Enfin heureusement que ça va mieux !

    • Reply Elodie 16 octobre 2015 at 11 h 29 min

      J’ai trouvé ça important de partager, oui. Je ne connaissais pas avant ce week-end là, du coup !! Et le médecin … on tire un trait ou oublie !!

  • Reply Laura 12 octobre 2015 at 18 h 39 min

    Ola la mais j’ai l’impression qu’on est tous dans la même galère aux urgences pediatriques. Y’en à parfois j’ai l’impression qu’ils ont loupé leur vocation. Je veux pas passer pour une inculte mais c’est quoi la R.A.M ?

    • Reply Elodie 16 octobre 2015 at 11 h 36 min

      Là, c’était une clinique privée … mais … No way, j’étais dégoutée … Bref !
      Le RAM c’est le relai des assistantes maternelles, elles s’y réunissent de temps en temps !

  • Reply panaka62 12 octobre 2015 at 21 h 48 min

    coucou merci pour cet article, il me permet d’en savoir un peu plus sur cette maladie. J’en avais entendu parler mais je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre. Tu m’évites d’aller voir ça sur des sites spécialisés. Si ça arrive à mon Terrible, j’aurai moins peur bisous à ton Capitaine.

    • Reply Elodie 16 octobre 2015 at 11 h 36 min

      Je ne connaissais pas avant de l’avoir connu avec mon loulou ! J’espère bien évidemment que vous ne connaitrez jamais ça ! Bisous !

  • Reply Lillune 13 octobre 2015 at 22 h 52 min

    Pfiou c’est effrayant de voir qu’il existe des médecins aussi incompétent pour s’occuper d’enfants.

    Ici (Metz) on a la change d’avoir un service d’urgence pédiatrique au top. Ils cherchent tout, examine à fond et reçoivent super bien même quand on arrive avec « on sait pas, il a pas de fièvre mais comme il huuurle et dit bobo, euh, on est venu » (et ce jour là paye ta honte, je pensais qu’il avait une otite carabinée puisqu’il est sujet au soucis et finalement on est repartis avec une ordonnance de…. dolodent. Il venait de percer deux molaires dans la soirée – en plus de celle de la veille).

    Merci pour toutes ces infos ! Croisons les doigts pour que le loulou y échappe, ça a pas l’air marrant :/

    • Reply Elodie 16 octobre 2015 at 11 h 38 min

      Incompétent, c’est le cas de le dire en effet ! Et le fait que ça soit une clinique privée et un service d’urgences « général » n’enlève rien à cette incompétence !!

      Super pour le service pédiatrique qui est top chez toi ! Chez nous aussi je pense qu’il est bien (jamais été, enfin on a rebroussé chemin en voyant le monde !) (Bordeaux), mais j’espère ne jamais le connaitre ;). Pour les dents, ça arrive à tout le monde !! Si il hurle c’est normal que tu consultes !! Oh oui ne pense pas à ce syndrome ! ;)

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :