VieDeMaman

Les copines.

3 novembre 2015

Ahhh, les copines. Si la maternité transforme bien des choses dans la vie d’une femme, il y a un point qui n’y déroge pas : sa vie sociale ! Devenir maman, c’est voir les relations avec ses copines changer. Forcément, on a moins de temps pour les voir ! Le sens de nos priorités change ! Mais les copines, c’est quand même une sacrée histoire, dans ce changement de vie !

Les copines …

Tu as celles qui te disent que tu n’es plus la même personne.

Normal, tu es maman. Normal, tes principales préoccupations sont maintenant de nourrir ton enfant, de changer jusqu’à 10 fois sa couche par jour (sans compter le nombre de changement de tenue complète), de le bercer, d’essayer de l’endormir, et, une fois cet exploit réussit, de te laver ou de dormir. Les soirées jusqu’au bout de la nuit ? Tu les vis toujours en faisant les 100 pas dans ton salon pour essayer de calmer ton cher bambin. Les cafés ou apéros prévus au dernier moment ? Tu les vis également, chez toi, avec un biberon entre les mains ou un bébé pendu à ton sein. Les sorties shopping ? Oh, celles-ci, elles sont envisageables ! Mais elles finiront bien vite, lassée par ces personnes qui poussent ta poussette, soit ton bébé, ton petit être, ton tout, sans y prêter la moindre attention. Les soirées filles à refaire le monde ? Oui, mais là aussi bébé s’invitera, entre pleurs et régurgitations ! Alors oui, tu as changé. Simplement, tu ne partages plus les mêmes centres d’intérêts avec ces copines.

Tu as celles qui ne te contactent plus.

Apparemment, l’arrivée de ton enfant a eu l’effet d’un lavage de cerveau chez celles-ci. En général, c’était les copines toujours à t’appeler pour sortir faire la fête, boire, danser jusqu’au bout de la nuit. Les règles ci-dessus citées pourraient s’appliquer mais, visiblement, la seule vue d’un bébé (c’est quoi, ça ?!) les font rebrousser chemin !

Tu as celles dont l’amitié est à sens unique.

Je pense qu’on est beaucoup à avoir vécu une amitié à sens unique. Celle où tu donnes beaucoup de ta personne, mais que tu reçois rien, ou très peu, en retour. Tu sais, les « amies » qui sont là quand tu te préoccupes d’elles, que tu t’intéresses à elles. Mais qui, elles, ne s’intéressent jamais à toi. Avec l’arrivée d’un enfant, pas plus de considération. Alors c’est simple, ces amitiés à sens unique, c’est les premières qu’il faut supprimer de ta vie. Que ce soit lorsque tu deviens maman, ou à n’importe quel moment de ton existence. Bien évidemment, ce sont souvent les plus difficiles à supprimer, ces amitiés. Elles font mal au cœur. Mais je crois bien que la maternité peut te permettre de passer au dessus de celles-ci, puisque, désormais, tout ce qui compte, c’est ta famille.

Tu as celles dont tu sens que c’est louche.

L’amitié qui te tombe dessus d’un coup, un jour, sans que tu ne l’a vois arriver. Tu sais, l’amitié qui se créé simplement parce que la personne en face est une commère ! Elle veut savoir ce que tu deviens, avec qui tu as eu cet enfant, si il était voulu, quelle fût la réaction de telle ou telle personne, si tu n’étais pas trop jeune pour avoir ton enfant, … Bref, celles-ci, si on peut les éviter rapidement, ce n’est pas du luxe !

Tu as celles qui se rapprochent de toi grâce à ton nouveau statut.

Alors, ces copines, elles sont bien différentes des précédentes. Au contraire de tout ce qui a pu être dit au dessus, il y a des personnes qui se rapprochent de toi lorsque tu deviens maman et parce que tu deviens maman, justement ! Comme si, d’un coup, tu devenais intéressante. Ces amitiés peuvent durer un temps court, ou, au contraire, se forger et devenir réellement importantes. Ces amitiés sont toujours plaisantes. Dans le premier cas, fais attention qu’il ne s’agisse pas d’un simple commérage. Dans le second cas, profite ! Ces copines peuvent se transformer en amies. Comme quoi, l’acquisition de ce nouveau statut peut toujours nous surprendre !

Tu as les amies de longue date mais qui te manque, qui sont loin.

Ahhh, mes copines ! Mes copines de Bretagne, mes copines de Bordeaux mais qui en sont parties. Ces amitiés sont souvent très fortes. Elles ne se perdent pas au fil du temps. Enfin, si tu les entretiens. Prendre quelques instants entre deux couches à changer ou tétées pour avoir des nouvelles, pour raconter un peu sa vie, et pour écouter celle de son amie. Rien de plus simple, et ça apporte beaucoup. Ces amitiés te suivent souvent pendant de longues années. La distance ne casse rien, si tu entretiens ton amitié. Il y aura celles qui s’useront au fil du temps car l’une ou les deux parties n’ont pas pris soin de l’entretenir. Elles s’useront, mais elles seront toujours solides, pour autant. Et tu as celles qui ne s’usent pas, qui se fortifient, même. Tu apprends à connaitre différemment tes copines, avec la distance. Tu t’intéresse à elles différemment que si elles étaient à côté de toi. Tu deviens souvent une personne importante pour elles, une personne de confiance. Et puis, quand tu les retrouve, simplement, rien à changer, l’amitié est forte et perdure. Les moments passés ensemble sont si riches ! Entretiens-les, vraiment !

961

Source : google

Tu as les amies qui ne sont pas encore mamans.

Tes copines d’avant, par exemple. Elles sont toujours présentes, mais elles ont une place différente dans ta vie. Elles ne vivent pas la même chose, alors forcément, le lien peut très facilement se distendre. Pour autant, elles répondent toujours présentes lorsque tu leur propose de venir manger, de venir boire l’apéro. Elles sont attentionnées et adorent voir ton enfant, quand tu les vois. Elles le voient changer et elles admirent ses évolutions. Ces copines te disent tout le temps « oh mais qu’est-ce-qu’il a changé depuis … ». Dès que tu entends cette phrase, n’oublie pas que l’amitié s’entretient, et qu’il faut que tu trouves le moyen de voir plus souvent ces copines, car elles sont tout aussi importantes au quotidien !

Et tu as les nouvelles copines mamans.

En devenant maman, tu as plusieurs manières de te faire de nouvelles copines, des copines qui sont elles aussi mamans ! Avec ces copines, tes relations tourneront souvent autour de l’existentielle pour chacune de nous : nos enfants !! Les copines mamans, tu te les fais au parc, ou lors d’évènements organisés tels que les Mum Coffee (coucou Maman à Bordeaux !) ou les Mum after work (encore mieux sans enfants !! Mwahaha !). Tu peux également te les faire sur internet. Des amitiés virtuelles peuvent se créer, et alors, quand tu rencontres ces personnes, tu as ce sentiment de les connaitre depuis bien plus longtemps. Ces amitiés virtuelles peuvent te faire connaitre de si belles personnes ! Ces amitiés sont également importantes car elles te permettent d’évacuer le quotidien en parler avec des personnes qui comprennent les situations que tu vies. C’est avec elles que tu pourras parler de tes doutes, de tes interrogations, trouver des conseils sur les questions que tu te poses en tant que maman. Puis, ces amitiés ne s’arrêtent pas aux enfants. Ces copines-mamans peuvent révéler de véritables amitiés et qui peuvent devenir très fortes. En tout cas, c’est le cas pour moi.

Tu as, enfin, l’amitié du conjoint-amant.

La plus importante, à mes yeux. Je trouve que la maternité change énormément les relations sociales. Mais, pour autant, il y a une amitié qu’il ne faut pas délaisser, une amitié qui est bien plus importante que toutes les autres, une amitié à entretenir encore plus. Cette amitié, c’est celle que tu as avec ton conjoint. Parce que l’amour, selon moi, se combine avec l’amitié. On aime une personne, on l’adore. On l’a considère comme un ami, comme un amant, comme un conjoint. La place qu’occupe l’enfant venant de naitre est considérable. Elle peut facilement écraser cette relation existante avec son conjoint. Cet amour, cette amitié, il ne faut pas la délaisser, ni l’oublier.

  Avec ce changement de statut, les relations changent. Comme tout au long de la vie, finalement. Tu perds des personnes auxquelles tu tenais, tu découvres de nouvelles personnes, des amitiés meurent alors que d’autres naissent. Simplement, il faut réussir à faire les bons choix, à prendre les bonnes décisions, à évincer de sa vie ces « amitiés nuisibles » afin de laisser la place aux nouvelles amitiés qui peuvent devenir de véritables piliers dans ta vie.

Des amies, des vraies, j’en ai peu. Mais je sais exactement sur qui je peux compter, je sais qui sera là pour m’écouter, et avec qui je pourrais passer de bons moments. Je sais avec qui je peux m’amuser, avec qui je peux être naturelle, sans artifice, sans masque.

Mes amies quoi <3.

texte-amitie-court

Source : google

You Might Also Like

No Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :