Couches lavables

Nos débuts en couches lavables

21 novembre 2017

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous n’êtes pas sans savoir que pour notre deuxième enfant, nous avons décidé d’essayer les couches lavables.

Les raisons de ce choix sont multiples. Les économies, bien évidemment, mais aussi l’écologie et la réduction de nos déchets, le côté « je sais ce que je mets sur les fesses de mon bébé », le côté santé de notre bébé, et puis elles sont belles, les couches lavables qu’on trouve en 2017 ! Et je dois en rajouter un dernier qui m’est particulier : j’aime découvrir et tester de nouvelles choses ! C’était donc le choix idéal pour combler cette passion !

Je ne vais pas passer par quatre chemins. Lorsque j’ai eu mon fils, je n’étais pas au courant. Très peu renseignée, j’ai utilisé cette grande marque de couches que tout le monde connait … J’ai par la suite changé pour les couches Lidl, les premières n’étant pas assez absorbantes. Enfin, lorsque l’étude publiée par 60 millions de consommateurs sur les couches est sortie, nous sommes passées aux couches Mots d’enfants de chez Leclerc.

Enceinte de ma fille, je me suis très vite renseignée sur les couches lavables. Je ne savais pas encore si j’allais oser franchir le pas. J’ai trouvé ça plutôt très compliqué aux premiers abords. Mais après quelques (beaucoup, en réalité) recherches sur internet et surtout des conseils pris auprès de mes copines utilisant déjà les couches lavables, je me suis dit « et pourquoi pas moi ?! ».

On a utilisé notre première couche lavable la veille des trois semaines de notre plume. Nous sommes actuellement toujours en alternance couches lavables / couches jetables mais mes premières impressions sur l’utilisation des couches lavables est plus que positive.

débuts couches lavables

En effet, en deux semaines d’utilisation, j’ai réussi à mettre de côté les a priori que je pouvais avoir sur les couches lavables, et leur ai trouvé même de nombreux avantages :

L’utilisation est très simple.

Il existe plusieurs sortes de couches lavables. Tout ceci était du chinois pour moi au début. Mais les explications de Delphine du blog Le syndrome du neurone unique m’ont aidé à tout comprendre.

En gros, pour faire simple, les TE1, ce sont des Tout-en-1.

On a une couche avec une poche dans laquelle on vient intégrer un insert, la partie vraiment absorbante de la couche. Moi j’y rajoute un voile, c’est tout de même plus simple lorsqu’il y a des selles pour ne pas en avoir partout sur la couche. Lorsque la couche est sale, on la retire de l’enfant et on la met à laver, tout simplement. Je pense qu’on ne peut pas faire plus simple ! C’est par exemple le cas de mes couches Bambino Mio.

TE1 Bambino Mio

Couche lavable TE1 – Bambino Mio

Les TE2, ce sont des Tout-en-2.

Oui, le nom est plutôt bizarre je trouve. En gros, il y a une couche (enfin, plutôt une « culotte de protection », puisque cette partie seule ne peut être considérée comme étant une couche), et un système d’insert à intégrer à la culotte. Je parle de système d’insert car, selon les marques, l’insert se rajoute de différentes façons (des pressions, une nacelle, …). Seul ce système d’insert se change lorsqu’il est souillé, sauf si, bien évidemment, la culotte est également souillée. Lorsque la culotte est propre, on y installe un nouvel insert, et elle est de nouveau prête à l’emploi. C’est donc un système plus économique à l’achat puisqu’il nécessite d’avoir moins de culottes (qui est ce qui revient le plus cher). On ne lave que les inserts à chaque change (il faut par contre prévoir un nombre suffisant d’inserts !). Et c’est le cas des couches Hamac par exemple.

TE2 couche hamac

Couche lavable TE2 – Hamac

Après, il y a également des couches Tout-en-3 (encore plus …!).

Ce sont un mixte entre le lavable et le jetable. L’idée, c’est d’insérer dans la culotte de protection un insert soit lavable (et là on retrouve finalement une couche TE2) ou un insert jetable (cela revient à avoir une couche jetable, seule la culotte se réutilise, ce qui peut être une solution pour les parents hésitants à se lancer dans les couches jetables).

Pour d’avantage d’informations, notamment sur les choix de vos couches, je vous laisse lire cet article de Delphine, qui est complet et très clair. Je n’ai pas encore les connaissances nécessaires pour vous conseiller là dessus !

L’entretien n’est pas difficile.

Je suis encore en rodage sur ce point. Mais je trouve plusieurs astuces, notamment sur internet, pour entretenir facilement mes couches.

Je ne fais pas forcément une machine de plus par semaine.

Par encore, je pense, car je n’ai pas assez pour tourner qu’en couches lavables. J’imagine bien que, dès le moment où j’aurais assez de couches lavables pour n’utiliser que ça, je devrais faire une machine supplémentaire par semaine. Mais c’est qu’une machine, aucune tâche en plus. Donc il n’y a pas énormément de contraintes d’entretien en plus je trouve.

Nous utilisons de moins en moins de couches jetables.

Nous en achetons donc moins, forcément. L’achat des couches lavables a un coût. Mais par contre, les économies réalisées par la suite sont conséquentes.

Ma fille a n’a présenté aucun signe particulier sur sa peau (rougeurs ou autre) contrairement parfois aux couches jetables.

Et ça, il n’y a pas à dire, c’est rassurant.

Mon conjoint trouve lui aussi utilisation des couches lavables très facile et il change aussi facilement notre fille.

Bref, nous avons commencé à utiliser des couches lavables depuis 2 semaines et on est déjà adepte, je crois bien ! J’ai prévu d’en acheter d’autres, de marques différentes, afin de trouver celles qui nous conviennent particulièrement. Ainsi que pour vous les faire découvrir également.

Si ce sujet vous intéresse, j’ai prévu de vous présenter toutes les marques de couches lavables que j’aurais l’occasion de tester, et ce, en toute transparence : en vous indiquant si je les ai reçu grâce au blog, ou si je les ai acheté moi-même. Mais également des article sur l’entretien, par exemple, ou tout autre sujet qui pourrait vous aider à vous lancer. Ceci lorsque je m’y connaitrais plus bien évidemment !

Et chez vous, vous utilisez des couches lavables ? Des jetables ? 

Ca vous intéresse que je vous en parle plus ?

couches lavables lingettes lavables

Bambinex – Bambino Mio – Hamac – Lingettes lavables Cathoupic sur Etsy

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply mouleflex 21 novembre 2017 at 20 h 47 min

    Ici on utilise du jetable, même si le lavable serait l’idéal, je n’ai pas le courage de m’y mettre.
    Tu les stockes où les couches sales avant de les laver ? Tu les laves avec quoi ?
    Super article bien intéressant en tout cas.

  • Reply Magalie Smith 21 novembre 2017 at 23 h 05 min

    Bonjour,
    Très intéressant votre article.
    On a fait qu’ une marque de couche lavable. J ai préféré les bambous car elles sont plus absorbante.
    On devait clipser la couche bambou avec une couche protectrice en sorte de plastique. à l intérieur on mettait un insert qu’ on jetait quand il y avait des selles et on le lavait quand pipi.
    Pas facile à expliquer.
    Je suis d accord avec vous pour l écologie et surtout on met pas des produits chimiques à notre fils.
    J aime lire vos articles pour connaître d autres marques.

  • Reply Van Martin 23 novembre 2017 at 20 h 05 min

    Coucou Merci pour ce bel article,
    J’ai eu des fuites avec Hamac, j’avais craqué pour les couleurs et la douvceur des couches, mais déçue par les fuites, Popolini aussi très deçue
    Bises
    Mam Martin

  • Reply Maurine 24 novembre 2017 at 7 h 47 min

    Bonjour merci pour cet article qui complète finalement mes autres recherches sur internet au sujet des couches lavables (je ne fais que ça depuis 2-3 jours) j’ai vraiment vraiment envie d’essayer pour mon deuxième petit prince qui arrivera en avril :)
    Je serais donc très contente que tu nous en dises plus sur ton quotidien avec tes couches lavables.
    Une bonne journée à toi :)

  • Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :