Côté parents

2014 : une année RICHE, RICHE, et encore RICHE !

28 décembre 2014

Nous sommes le 28 décembre 2014. Dans 4 jours, nous changeons d’année. Et, qui dit nouvelle année, dit bilan de l’année précédente.

Il est vrai que je suis une personne qui vit trop dans le passé. Qui vit avec trop de regrets. Trop des souvenirs. Et, parfois, ça me fait de la peine, du mal, ça me rend triste. Mais faire un bilan, justement, de cette année, peut me permettre de tirer un trait sur ce passé récent, et prendre une feuille blanche pour écrire notre année 2015 ?

Si, aujourd’hui, je dresse un bilan de l’année 2014, la feuille sera chargée. Cette année a été bien remplie. Peut être un peu trop même. L’année 2014 aura été l’année la plus chargée que j’aurais vécue de toute ma vie.

* La naissance de mon fils et le début de ma maternité

On nous dit que l’arrivée d’un enfant bouleverse une vie, un couple. Et c’est bien vrai ! La naissance de mon fils constitue le point le plus important de mon année 2014. Enfin, devrais-je dire, de ma vie !! C’est cet évènement merveilleux qui m’a donné le plus d’émotions. Et, ce n’est pas tout ! La maternité m’a permis de me découvrir, de me changer, de me faire grandir. Ces deux aspects sont indissociables. Et je ne regrette absolument rien. Au contraire ! J’aimerais que ces évènements restent dans mes souvenirs. Malheureusement, très souvent, ce sont les souvenirs négatifs, malheureux, que notre esprit garde en mémoire …

D’où l’idée de devoir écrire sur ce que je vis, afin d’avoir un espace où je pourrais ne jamais oublier tous mes sentiments présents.

IMG_0905

* La création de mon blog

Ce n’est pas le point le plus important de mon année, mais ça compte quand même beaucoup pour moi. J’ai enfin osé franchir le pas, sauter cette barrière de timidité ! J’ai besoin d’exprimer ce que je ressens de ma maternité, j’ai besoin de partager, de découvrir, d’échanger. Cependant, je suis aussi une personne de réservée. J’ai du mal à me confier. La rédaction de mon blog me permet de me dévoiler, de me libérer de ces sentiments. Puis, de dévoiler ma sensibilité, également.

* L’accès à la propriété

Oui, tu as bien lu. L’année 2014 marque également un tournant dans notre relation, dans notre vie de couple. Ces dernières années ont été assez folles pour notre couple. Un évènement hyper marquant chaque année. 2012, l’emménagement ensemble (enfin ! Après 6 ans !!). 2013, le pacs. 2014, le plus important, lla naissance de notre fils. Mais également l’achat de notre (premier) appartement. Alors, je t’avoue, ça s’est fait assez rapidement. Car nous avons trouvé notre bonheur rapidement ! Et nous avons signé le compromis de vente une vingtaine de jours avant la naissance de notre petit amour. Autant te dire que je n’étais pas rassurée de tout ce qui arrivait en même temps. Nous n’étions pourtant pas – si – pressés ! Aujourd’hui, nous vivons dans un bel appartement, un T4, et nous avons des aménagements à faire. Pour ça, on prend notre temps ! On verra ça l’année prochaine … ;-).

* L’obtention de mon Master II 

Je t’ai dit, cette année a été folle pour moi. Il s’est passé beaucoup de choses. Trop de choses, surement. Je suis tombée enceinte fin juillet 2014. Je venais de finir mon Master I. J’avais eu une réponse positive pour intégrer le Master II pour lequel j’avais postulé en juin. Et la nature a très bien fait les choses, pour notre plus grand bonheur. Ca faisait presque une année que nous n’avions plus de contraception. Et que nous attendions ce petit bonheur. Les débuts de ma dernière année en tant qu’étudiante ont été assez laborieux. J’ai arrêté la faculté pendant 1 mois et demi pour raison de santé et, également, car je n’avais plus l’envi de continuer, de finir ce Master. Je devais faire un stage de 2 mois que je n’ai pas trouvé dès le départ, et, plus les mois avançaient, plus le temps était précieux. Je n’ai jamais réussis à trouver ce stage. Par chance, ma directrice de Master a été très compréhensive et m’a dispensé de cette étape pourtant obligatoire pour obtenir mon diplôme. J’ai arrêté les cours début mars, un peu moins de 2 mois avant le terme. J’ai loupé encore une fois un mois de cours. Les examens étaient prévus en juin. J’ai réussis à travailler ces examens alors même que notre bébé venait de naitre. J’ai réussis à passer tous mes examens grâce à l’aide précieuse de mes parents qui sont venus garder notre cher et tendre. La suite, c’était la rédaction de mon mémoire. Et ça, ça a été surement le plus dur ! J’ai cependant réussis à le remettre à temps, et j’ai passé ma soutenance alors que notre petit coeur avait 5 mois. Bien sur, cette année, je travaillais à côté également. Certes, à temps partiel ! Puis les résultats sont tombés : j’ai obtenu mon Master II avec la mention AB. Et, encore plus, j’ai finis 5e de ma promotion. 5e, alors que j’ai attendu et porté un enfant. 5e, alors que j’ai accouché. 5e, alors que j’ai éduqué un enfant … 5e. J’ai mis du temps avant de m’en remettre ;-).

* Un travail à temps complet et – presque – dans ma branche 

Cette fin d’année a également été positive quant au travail. En effet, j’ai obtenu un poste à temps complet, se rapprochant de mon domaine ! J’ai commencé le 1er décembre dernier, j’ai même quitté mon CDI – à temps partiel, mon job étudiant – pour ce poste ! Bon, y’a un point négatif tout de même : c’est un contrat à durée déterminée. De 3 mois. Et je t’avoue que, sur ce dernier point, j’ai très peur. Peur de l’avenir. Peur de ne rien trouver d’autre derrière. Peur du chômage. Peur de tout ce qui se passera après, à la fin de cette période de 3 mois. Mais j’ai une piste pour un autre emploi … Je garde une part de mystère là dedans ;-).

Beaucoup de choses ont remplis mon année 2014. Peut être un peu trop. Surement, même. Puisque si je tire un bilan de mon année, je constate que j’ai des regrets. Malgré tout ce que j’ai vécu, beaucoup de choses positives. En effet, je regrette d’avoir fait tout ça à la fois. Je regrette de ne pas m’être occupée à 200% de mon enfant. J’ai l’impression d’avoir loupé certaines choses. D’avoir mal fait d’autres. D’avoir loupé des moments. Alors que j’ai passé tout mon congé maternité avec lui. Alors que j’ai même repoussé mon congé maternité pour pouvoir reprendre plus tard le travail. J’ai réussis à reporter de 3 semaines mon congé. J’ai profité de mon enfant le plus longtemps possible. J’ai repris le travail pour 15 jours avant d’avoir 1 mois de vacances, avec mon bébé. Et pourtant, dans ma tête, j’ai des regrets …

L’année 2014 se termine. On y changera rien. Alors je travaille tous les jours pour vivre sans regrets, juste avec les bons souvenirs !

L’année 2014 se termine. Laissons place à l’année 2015 !

Et toi, ton année ? Quel bilan tires-tu ? 

You Might Also Like

No Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :