Côté parents

Revenir sur mon allaitement, une dernière fois.

15 février 2015

Mon allaitement. Notre allaitement.

Il y a quelques semaines, je te parlais d’une période difficile que nous traversions, le Capitaine et moi. L’allaitement tournait mal, et je n’en connaissais pas les raisons. Le Capitaine refusait le sein, le mordait, tirait dessus, et déviait le visage. Cette période a duré quelques jours. Puis tout est revenu à la normale, comme si de rien n’était. Aujourd’hui encore, je ne saurais expliquer ce qui a pu se passer à ce moment là. Dans sa tête, dans ma tête.

L’allaitement a donc repris. J’allaitais mon petit Capitaine quand je le pouvait, et quand il le voulait aussi. C’était surtout le matin. Il n’y avait pas de meilleure façon pour commencer la journée !

Puis, petit à petit, les tétées se sont espacées. Moins de temps, plus de travail, et la facilité du biberon, aussi. Je partais au travail tôt le matin, je ne le reveillait pas pour lui proposer le sein. Alors il prenait le biberon, avec PapaPapa.

Jusqu’au jour où le Capitaine a pris sa dernière tétée. C’était un dimanche matin, lors de notre week-end en Bretagne. Nous étions tous les 3, dans notre bulle, dans notre cocoon. Nous étions apaisées.

Le lendemain, de retour dans notre quotidien familial, je n’ai pas pu lui proposer le sein. Le surlendemain, non plus. Le mercredi, le jeudi et le vendredi suivant, non plus. Le Capitaine a profité du biberon pendant toute une semaine ! Et ça lui convenait, ça lui plaisait, même.

Le week-end arrivant, je lui ai proposé le sein. Sans le forcer, en toute simplicité. Et là, il n’en a pas voulu. Il l’a regardé, il m’a regardé, et a tourné le regard. Il a continué à jouer. Il a repris ses occupations. Et je me suis simplement dirigée vers la cuisine, pour lui faire son biberon.

Notre allaitement a pris fin, ce dimanche 25 janvier 2015. Notre allaitement a pris fin, après 9 mois et 6 jours.

IMG_2819

Mon ressenti, aujourd’hui, c’est de l’apaisement. Je suis heureuse de cette aventure, de notre parcours, et je suis fière de lui avoir offert mon lait pendant plus de 9 mois. Je me sent apaisée, je me sent bien. J’ai retrouvé également mon corps, ma féminité, mon intimité.

L’allaitement m’a permis de créer un lien unique avec mon enfant, mon fils. Un lien indescriptible, un lien qui ne peut être expliqué aux autres personnes. L’allaitement m’a donné confiance en moi, aussi.

Et aujourd’hui, nous trouvons notre complicité dans d’autres moments, dans d’autres situations. Le capitaine a commencé à faire des câlins il y a une quinzaine de jours. Ces câlins, ça remplace un peu nos câlins-tétées. Et puis on passe beaucoup de temps à jouer ensemble. On s’amuse, on sourit, on rigole. On discute, aussi. Notre lien est unique, différent. Et on l’aime ! On vit notre complicité à 3, aussi.

J’ai eu l’honneur d’écrire un billet qui a été publié sur le blog de la marque Ma Cocoon Box. Ce billet, j’en ai choisit le sujet. J’ai décidé de revenir sur mon allaitement. Vous pouvez le retrouver ici.

IMG_4166

Notre allaitement est fini. Aujourd’hui, nous écrivons une nouvelle page. Aujourd’hui, je parle pour la dernière fois de notre allaitement … Jusqu’au prochain !

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply Sandrine 15 février 2015 at 14 h 44 min

    Je comprends ce que vous décrivez. Même si c ‘est fatiguant, difficile, on ne désire pas mettre un terme à la période d’allaitement, c’est comme une forme de culpabilité.J’ai connu cette situation avec mon fils qui a actuellement 7 mois 1/2. J’ai eu 3 mastites, 4 autres enfants à gérer, la fatigue …. et me disais qu’au biberon ça serait plus facile. Cependant je ne pouvais pas arrêter l’allaitement. Savoir que c’était le meilleur lait pour lui, les moments de complicité que je partageais avec, et je m’étais fixé la barre de 6 mois. La nature a bien fait les choses, j’ai eu la grippe lorsque bébé avait 3 mois et là plus de lait.Ca s’est donc fait naturellement ! Voilà sinon je tenais à vous féliciter pour ces 9 mois d’allaitement

    • Reply Elodie 15 février 2015 at 16 h 23 min

      Oui je suis d’accord. Et il y a une sorte de fusion qui se créée entre bébé et maman, comme si c’était indispensable à la fois pour bébé ou pour maman, l’allaitement … C’est dommage que vous ayez du arrêter, même si, le fait que ce soit un arrêt « obligatoire » soit plus facile à vivre … Je pense ! Merci en tout cas !

  • Reply Marypoppinsk 16 février 2015 at 19 h 01 min

    Mon Loulou a 5 mois, allaitement exclusif depuis sa naissance. Je ne peux m’imaginer qu’avec tristesse la fin de l’allaitement. Pour l’instant je ne suis pas prête. J’espère que nous arrêterons l’allaitement en étant tous les 2 prêts, sans regret.
    Peut être que ton capitaine à sentit qu tu n’étais pas prête la première fois ? Il sont forts les bébés…
    En tous cas félicitations pour ce bel allaitement de 9mois et cette jolie conclusion :)

    • Reply Elodie 16 février 2015 at 21 h 56 min

      Je te comprends entièrement. Le détachement est dur. Je ne connais pas la relation entre une maman qui donne le biberon et son enfant, puisque je ne l’ai pas vécu, mais en tout cas, c’est dur, pour une maman allaitante. Vraiment.
      Tu as surement raison. Il a du sentir que je n’étais pas prête. Et moi, de mon côté, depuis cette période difficile, j’ai réussi à me préparer à la fin de notre allaitement … Au final, on s’est compris et « attendu » tous les deux.
      Merci encore !

  • Reply Objectif de l’hiver 2015-2016 : challenger les microbes avec l’humificateur Sweet Dreams de Vicks {Test et avis} | MumPasCap ! 21 janvier 2016 at 15 h 43 min

    […] son premier hiver, et avec la fin de notre allaitement (je t’en parlais notamment ici et ici), le capitaine a décidé de nous fidéliser auprès de nos chers médecin et kinésithérapeute, […]

  • Reply #CoupDeCoeur – Mam & ses nouveautés 2016 | MumPasCap ! 17 juillet 2016 at 17 h 21 min

    […] rapidement. Puis, nous sommes passés à un allaitement mixte à ses 4 mois et demi. Finalement, notre allaitement a pris une fin plus ou moins joyeuse lorsqu’il était âgé de 9 mois. J’étais déçue d’arrêter, mais après deux […]

  • Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :