Côté grossesse

Mon premier trimestre de grossesse : entre grande joie et angoisses

1 mai 2017

Cette deuxième grossesse, nous l’attendions depuis longtemps avec mon chéri. Nous en parlions avant même d’avoir notre premier enfant. Et même si elle est arrivée plus tard que prévue, cette grossesse est une source incroyable de bonheur … Mais aussi, et malheureusement, d’angoisses.

La découverte.

J’ai découvert que j’étais enceinte le 1er février dernier. Mon corps était vraiment régulier, rythmé, depuis quelques temps … Sauf le mois précédent ! Alors, en rentrant du travail, ce 1er février, je me suis dit « et pourquoi ne pas faire un test ?! ». En découvrant que celui-ci était positif, j’ai d’abord eu du mal à y croire. Puis, une grande vague d’émotions, de joie, m’a submergée. Le soir venu, je me suis empressée d’apprendre la grande nouvelle à mon chéri. J’avais prévu d’attendre que mon petit garçon soit couché pour lui annoncé plus intimement, mais j’avoue ne pas avoir été capable de tenir aussi longtemps. Je me suis empressée de lui offrir cette petite boite toute moche, faite à la vas-vite, n’ayant pas en tête que ce cadeau de la vie nous serait offert à ce moment-là.

Sa réaction a été … Celle d’un homme ! « Mais … Ca veut dire quoi, deux barres ? T’es enceinte ?! » « C’est vrai ? » « T’es vraiment enceinte ? », avant qu’il n’explose, lui-même, de joie ! On a partagé ce moment à l’abri de notre petit garçon, comme pour le protéger de ce qui pouvait se passer par la suite. C’était sans compter que ce petit garçon de presque 3 ans le savait lui-même, bien avant nous. On dit souvent que les enfants ressentent les choses. Ca s’est un peu confirmé. Quelques jours avant de l’apprendre moi-même, mon petit garçon n’arrêtait pas de me dire qu’il avait un « petit boudin » dans le ventre. En désignant le mien, il parlait par contre d’un mystérieux bébé …

Il faut dire que l’on ne s’est jamais cachés devant lui. Il savait que nous voulions lui offrir un petit frère ou une petite soeur depuis quelques temps déjà. Et depuis que nous avions connaissance de cette grossesse, il n’a pas arrêté d’en parler de lui-même !

annonce grossesse

Et physiquement, comment ça s’est passé ?

Sur ce point là, j’ai tout redécouvert. J’ai eu une grossesse particulièrement facile pour mon petit garçon. Je n’ai pas souvenir d’avoir connu de très grosses nausées. Par contre, je me souviens parfaitement de ces migraines qui m’envahissaient des journées entières. Je ne pouvais rien y faire, mais, clairement, c’était le seul symptôme que j’ai connu ! Une chance quand je repense au premier trimestre de cette nouvelle grossesse … Qui a été tout le contraire !

Cette fois-ci, je n’ai pas échappé aux nausées et aux vomissements. J’ai connu une fatigue immense, une fatigue à te clouer au lit dès 20 heures le soir. J’ai eu beaucoup de difficultés à gérer mon petit garçon le soir venu, mon chéri rentrant généralement tard du travail. Et les migraines, elles, étaient de nouveau de la partie, également ! Ces trois premiers mois ont été terriblement difficiles, au point que je me suis entendue dire que cette grossesse serait la dernière … Moi qui souhaitait à la base avoir trois enfants, j’ai été calmée par les symptômes si fort de ces premiers mois. J’ai d’ailleurs testé différentes méthodes pour calmer notamment les nausées, que j’avais H24. Une seule m’a vraiment aidé, mais si vous le souhaitez, je pourrais vous parler de toutes ces méthodes que j’ai testé durant des semaines !

Et puis nous avons découvert ce bébé, notre bébé !

Les émotions sont aussi fortes que pour le premier. Lors de notre premier rendez-vous avec ma gynécologue concernant ma grossesse, nous avons pu rencontrer ce petit être qui grandissait en moi. Après le coup de stress lancé par l’apparition sur l’écran de l’échographie de « deux taches noires », j’ai découvert l’existence de la vésicule vitelline. Il y avait bien qu’un seul foetus, qui allait très bien !  La joie de découvrir la vie en soi est incroyable. Nous avons entendu son petit coeur battre, ce qui m’a personnellement énormément rassurée. On ne se refait pas, mais les symptômes tellement forts et nouveaux pour moi m’ont fait douter sur le bon déroulement de cette grossesse. Comme quoi, tout est source de stress pour certaines femmes enceintes !

premier trimestre de grossesse

L’ombre du cytomégalovirus …

Après ce rendez-vous, j’ai été amenée à faire toute une batterie d’examens pour s’assurer que tout allait bien. Ma gynécologue m’a prescrit une ordonnance pour une prise de sang longue comme le bras. Dedans, le dépistage du cytomégalovirus, plus régulièrement appelé « CMV ». Je ne connaissait absolument pas ce virus, et je l’ai découvert après cette fameuse prise de sang. J’ai donc été diagnostiquée positive au CMV.

Nous l’avons appris alors même que nous étions en route pour la Bretagne, pour annoncer cette belle nouvelle à nos familles. Ma gynécologue était en vacances cette semaine, j’ai eu la très mauvaise idée de me renseigner sur internet. Tout a basculé. Ce virus, contracté pendant la grossesse, peut avoir de très lourdes conséquences sur le foetus. Il s’attrape par le biais notamment de nos enfants, et de leur sécrétions : larmes, salives, urines … En gros, la prudence doit être de mise, et l’hygiène plus importante qu’en temps normal.

Ce qui m’a contrarié, c’est que l’on ai aucune information à propos de ce virus et des conséquences qu’il peut avoir. Je n’ai donc aucunement changé mon comportement avec mon fils en début de grossesse. Nous avions par exemple fait un bain ensemble, des bisous sur la bouche … Ce que j’ai du stopper du jour au lendemain lorsque j’ai connu et découvert le CMV.

Il m’aura fallut attendre une semaine pour que ma gynécologue puisse répondre à mes questions, et me rassurer. Une seconde prise de sang, effectuée afin de déterminer la période de contamination, a permis de me rassurer deux semaines après, m’indiquant que j’avais contracté le virus deux mois avant la conception. Cependant, je reste très prudente car, étant ainsi déjà contaminée une première fois, je peux très bien de nouveau attrapé ce virus. Cependant, cette fois-ci, la prise de sang ne pourra pas indiquer une nouvelle contamination … J’ai donc changé mon comportement avec mon fils. Fini les bains ensemble, les bisous sur la bouche, je ne finis plus ses assiettes … Bref, tout à revoir !

… Puis de l’infection.

Mon premier trimestre s’est poursuivi, toujours avec ces symptômes forts et bien présents chaque jour. J’ai fini par craquer et consulter mon médecin généraliste, m’effondrant de douleurs devant lui … Ce dernier ne m’examinant que brièvement, m’annonçait qu’il craignait pour mon moral ! N’étant toujours pas sur pied, deux jours après, j’ai pris un rendez-vous en urgence chez ma gynécologue. J’ai été légèrement sermonnée, ayant de la fièvre depuis trois jours. Mais qu’aurais-je du ou pu faire d’autre, après l’avis de mon médecin s’arrêtant à mon moral ?! Elle a commencé par nous rassurer. Notre bébé allait bien, nous avons pu le voir et entendre de nouveau son coeur. Dans la même journée, j’ai eu une batterie d’examens. Prise de sang, contrôle des urines, et échographie des reins, de l’appendice, et de l’intestin. Impossible de trouver la raison de cette infection. Cependant, j’ai pu être soulagée rapidement grâce aux antibiotiques prescrits.

premier trimestre de grossesse grande joie et angoisses

Et enfin, l’échographie du premier trimestre, qui a finit par nous rassurer …

J’attendais avec impatience cette échographie. Bien évidemment, pour revoir notre bébé. Mais également pour se rassurer un peu plus encore, et se dire que, normalement, on a passé le plus dur ! Cette échographie a été merveilleuse. Notre bébé bougeait beaucoup, comme à chaque fois (ce qui est une sacrée découverte pour nous, puisque notre petit garçon ne bougeait jamais lors des échographies !). Les mesures étaient parfaites, et nous avons même pu avoir un joli indice quant au sexe. A confirmer, bien évidemment ! Dès ce jour, j’ai été rassurée. J’étais alors à 13 SA. Les risques de fausse-couche diminuaient au fur et à mesure des jours. Les ombres au tableau disparaissent donc les unes après les autres.

… Pour quelques temps seulement …

Ce premier trimestre a donc été source principale d’angoisses. Après la découverte de cette grossesse et le bonheur intense ainsi procuré, les jours suivants ont été difficiles. Autant pour moi-même, sur le plan physique et psychologique, que pour mon chéri qui a du tout gérer. Et qui a été d’une incroyable patience. J’ai un peu honte d’avoir du délaisser autant mon petit garçon, qui comprenait la situation mais qui avait du mal à l’accepter. L’échographie du premier trimestre a été une vraie délivrance pour moi. Je sentais enfin que je pouvais profiter de cette grossesse plus sereinement. Les symptômes ont commencé à disparaitre, au fur et à mesure, même si il arrive encore que tout n’aille pas parfaitement dans mon corps.

Cependant, les nouvelles n’ont pas toutes été positives par la suite. Je vous ai demandé, ce matin, de croiser les doigts pour nous. Nous sommes en attente de résultats concernant notre bébé, et nous espérons de tout coeur les avoir rapidement, et surtout que ceux-ci soient bons.

Tout ceci fera l’objet d’un nouvel article, je vous raconterais tout bientôt, sous une forme, je l’espère, bien plus positive que cet article.

Je vous embrasse, et vous dit à bientôt.

Elodie

mon premier trimestre de grossesse

You Might Also Like

12 Comments

  • Reply aurelia 1 mai 2017 at 20 h 02 min

    c’est un article touchant et très émouvant j’ai croise ce matin les doigts et les recroise a nouveau dans l’attente de relire des résultats positifs ca serait un très beau cadeau pour ta famille

  • Reply zombai 1 mai 2017 at 20 h 11 min

    coucou!!je ne peut que imaginer l’angoisse que tu vie (vivez)!!!je ne peut que vous envoyez toutes mes bonnes ondes pour ce petit être qui grandit :-) bon courage et je croise très très fort pour la suite

  • Reply angeliquemarquisedescouches 1 mai 2017 at 20 h 16 min

    Je prie pour toi… ça ne doit pas être facile de gérer toutes ces angoisses… pour le CMV je ne comprends pas que le dépistage ne soit pas systématique! moi-même je n’ai pas été dépistée, juste prévenue des risques….
    Plein de bisous!!!!

  • Reply magalie smith 1 mai 2017 at 20 h 35 min

    Bonjour elodie.
    Je viens de lire votre article. Je vous souhaite beaucoup de courage. J ai un garçon qui est né en septembre 2013. Je me suis rendu compte que j étais enceinte car je vomissais tout le temps et partout. J ai été hospitalisé 48h pour les vomissements, déshydratation etc. L acuponcture m a aidé. Je suis atteinte d une polyarthrite rhumatoïde, c est une maladie chronique auto-immune. Mon fils peut être porteur. Mes médicaments ont laissé une plaie intra utérine sur le crâne. Pourtant les médecins me disaient qu’ avait pas de danger pour le foetus. Je souhaite aussi avoir un deuxième enfant, je ne ferais pas confiance aux médecins qui sont perdus avec ma maladie.

    Bon courage pour la suite.
    Magalie

  • Reply Mél 1 mai 2017 at 20 h 58 min

    Bonne suite pour votre grossesse … je connais pas cette infection non plus ! Il y a tellement de choses qu’on ne connais pas.
    J’espère que tout va bien aller pour vous et bébé :)
    Ma grossesse à été compliquée aussi …
    (Une malformation décelée qui engageait le pronostic vital de bébé !)

  • Reply Perrine Dufour 1 mai 2017 at 21 h 01 min

    Bonsoir….je croise vraiment tout tout tout pour que les nouvelles soient positives et que tu puisses enfin vivre sereinement cette grossesse….

  • Reply ma vie de maman severine wuillemier 1 mai 2017 at 21 h 36 min

    Coucou

    J’espère que tout ira bien pour toi,
    J’ai connu quelques semaines d’angoisse aussi pour cette grossesse.. On a eu suspicion de trisomie pour une des juju… S en est suivi de l angoisse entre un rdv dans une autre maternité, une pds qui nous aura rassurés près De 3 semaine après l’annonce. Bonne soirée et bisous

  • Reply Coline 1 mai 2017 at 22 h 46 min

    Je crois deviner à demi mot l’épreuve que vous traversez… Et je ne peux que compatir car je suis à 25SG et nous sommes passés par là il y a peu… 1/48 en ce qui nous concernait, deux semaines d’angoisse ultime et de terreurs diurnes et nocturnes. Je croise les doigts très fort pour nous. Tu attends Le DPnI ou l’amio ?
    Courage et tiens nous au courant…

  • Reply Nadege 2 mai 2017 at 8 h 01 min

    Bonjour bon courage à vous c est beaucoup d inquiétude je connaissais pas le cmv avant qu une copine se contamine enceinte et pourtant dans le milieu de la petite enfance ou on peux se contaminer régulièrement ils en parlent pas grr ils en ont parlé il n y a pas longtemps dans la maison des maternelles

  • Reply pellicule de vie 2 mai 2017 at 9 h 53 min

    J’espère que ton bébé va bien.; Je croise les doigts pour vous qu’il continue à bien se déveopper :*

  • Reply Naturallymom 2 mai 2017 at 19 h 52 min

    Allez zou on croise les doigts !!!

  • Reply Mumnours 2 mai 2017 at 19 h 59 min

    On ne m’a jamais dépisté pour le CMV durant mes 2 grossesses pourtant ca me semble tellement important !!!
    Allez je croise les doigts pour vous et votre petit bebe bonheur
    Plein d’onde positives pour la suite de ta grossesse

  • Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :