Côté parents

L’amour maternel est-il inné ou s’acquiert-il avec le temps ? Table ronde des Mam’s

16 novembre 2015

De tous les souvenirs qui me restent de mon enfance (il y en a peu, je ne saurais dire pourquoi !), ma maman nous a donné, à tous les cinq, un amour extrêmement fort, prenant. Elle nous a toujours dit que ses enfants passaient avant tout. Elle a tout fait pour nous, e s’oubliant elle-même. Et, maintenant que nous sommes tous adultes, les choses n’ont pas changé. L’amour maternel de ma maman pour nous, ses enfants, est bien plus fort que tout le reste.

Je pense vivre le même amour pour mon p’tit capitaine. Je lui porte une affection extrêmement importante. Je ne cesse, d’ailleurs, de le lui dire. Même si les journées avec lui ne sont pas les plus faciles, même si des fois je m’énerve … L’amour que je porte à mon fils dépasse toutes les difficultés du quotidien. Aucun sentiment n’est plus fort que celui-ci.

IMG_0907

Pour cette nouvelle table ronde de Mam’s (rendez-vous mensuel organisé par Le male de mere), le sujet porte sur l’amour maternel. Plus exactement, la question posée est de savoir si l’amour maternel est inné ou s’il s’acquiert avec le temps.

Je trouve le sujet particulièrement intéressant. Cependant, je le trouve également difficile ! Il n’y a pas de réponse juste, la réponse dépend de chaque femme, comme on dit !

J’ai toujours souhaité des enfants. Je les ai souhaités tôt, même. Je voulais pouvoir vivre une relation assez privilégiée, de proximité, avec eux. Je suis la dernière de ma fratrie, et 40 ans me séparent de ma maman. Je ne voulais pas reproduire ce cas, bien que j’ai été bercée dans l’amour, et je le suis toujours, d’ailleurs !

J’ai aimé mon fils avant même qu’il n’arrive. Je l’ai imaginé, je nous ai imaginés, tous les trois. Avant même de tomber enceinte, je le voyais, je nous voyais. Et j’avoue que, grâce à ces imaginations, je percevais l’amour que pouvait porter une maman à son enfant.

Pour ma part, l’amour maternel est inné.

Cependant, je pense également que le temps joue dans le développement de cet amour maternel. En effet, plus je vois grandir mon p’tit capitaine, plus j’ai l’impression que mon amour pour lui grandit également. Peut-être est-ce simplement le fait que je découvre l’amour que je lui porte au fil du temps … En tout état de cause, je suis toujours ébahie de voir ce que le cœur d’une maman peut contenir, comme amour ! J’essaye de guider ma vie selon lui, pour lui. Et, malgré les loupés dans mes choix, je pense pouvoir dire qu’il ressent tout cet amour que nous lui donnons, en tant que parents.

Les derniers évènements qui se sont déroulés à Paris me donnent une force inimaginable afin de guider mon petit capitaine sur le chemin de la vie, ce chemin que je veux remplit des valeurs que je souhaite réellement lui transmettre : la tolérance, le respect, le mélange des cultures, l’amour, la paix, entre autres. Et c’est bien évidemment en m’appuyant sur l’amour que je lui porte que j’essaye de nous guider, sur ce chemin.

DSC_0111Et toi, tu répondrais quoi à la question « l’amour maternel est-il inné ou s’acquiert-il avec le temps ? » ?

 12077044_1486366974991557_768505222_n

Retrouve ici les autres participants :

* Le male de mere

* Moi petite maman

* Leethasworld

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply L’instinct maternel ! | Sept à la maison, une famille nombreuse, pleine de péripéties. 16 novembre 2015 at 10 h 16 min

    […] MumPasCap : http://mumpascap.fr/?p=1524 […]

  • Reply Emilie Leblog 20 novembre 2015 at 14 h 24 min

    Bonjour :)

    Pour ma part, j’ai connu des femmes pour qui l’amour maternel est une notion complètement étrangère.

    Ces pseudo mères, que je nommé « génitrices », ne font que remplir leur rôle de façon à bien paraître en société. Leurs enfants sont nourris physiquement, mais ne reçoivent aucune affection. Ils sont constamment utilisés par leur génitrice pour remplir ses intérêts financiers.

    Ils sont mis de côté dès qu’un sacrifice ou un effort est requis de la part de leur génitrice. Leur épanouissement et leur santé mentale n’est jamais priorisés.

    Ces enfants me font pitié car ils démarrent dans la vie lourdement handicapés par une génitrice nombriliste et égocentrique….

    S’il y avait un vaccin pour injecter un temps soit peu d’amour maternel dans ces génitrices, beaucoup d’enfants seraient soulagés..

    Pour ma part, mon amour maternel envers mes enfants est ma raison de vivre… Ils sont les plus cadeaux que j’ai reçu et chaque souffle de ma vie sera pour eux….

    Merci de parler de ce sujet cher à mon coeur..

    Xx

  • Reply Les Ptits loups du Gévaudan 23 novembre 2015 at 15 h 16 min

    Bonjour!
    Je suis comme toi. J’ai aimé mon fils avant même qu’il naisse, même si je n’ai pas spécialement aimé être enceinte!
    Je lui chantais des chansons tous les matins. Je lui parlais également. Lorsqu’il est né et que je l’ai vu pour la première fois, j’ai été totalement bouleversée. Je l’ai aimé de suite, mais je savais que je l’aimerais de suite!
    Cela a été plus compliqué pour ma fille. Occupée à passer l’agrég pendant ma grossesse, j’ai été moins disponible pour elle in utero. Je lui ai moins parlé, moins chanté de chansons… J’ai eu du mal à lui trouver un prénom. Mais au final, j’ai ressenti le même amour instantané lors de sa naissance!

  • Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :